«

»

THE rando de Zion : Angels Landing

 

A Zion, les deux randos les plus célèbres sont sans aucun doute: les Narrows et Angels Landing. Si vous suivez bien;), on vous l’a précisé juste avant, les Narrows ce sera certainement pour la prochaine fois. Vous n’aurez donc pas de mal à deviner la rando au programme aujourd’hui : J’ai nommé Angels Landing !

C’est un véritable défi qu’on s’est lancées, car Angels Landing est « THE » trail de Zion, mais aussi un des plus difficile et mortel ! Comme nous l’indique le panneau, il y a eu 6 morts en 10 ans.

 

Panneau très rassurant à l'entrée d'Angels Landing à Zion

 

 

Angels Landing: des débuts plutôt faciles

 

 

On a l’habitude de randonner mais le dénivelé est important. Et surtout la fin du trail ( la plus dangereuse) s’apparente presque à de l’escalade. Et puis surtout, en ce qui me concerne il me faudra vaincre ma peur du vide. La dernière partie du trail comporte un sentier très étroit avec le vide abyssal de chaque côté.

C’est donc avec un mélange d’appréhension et d’excitation que l’on prend la navette jusqu’à l’arrêt The Grotto, point de départ du trail. Il est encore tôt (encore une fois c’est relatif!), mais pourtant pas mal de monde s’amasse déjà au début du sentier. Entre temps, en bonne tête en l’air que je suis je m’aperçois que j’ai oublié la GOPRO dans la voiture, ce qui me fait pester contre moi même. C’est à la fois craintives et déterminées qu’on commence la première partie du sentier qui, malgré la montée, n’est pas très difficile.

 

 

Début de la montée pendant Angels Landing à Zion

 

 

Puis la pente devient de plus en plus importante et cela commence à se faire ressentir sur nos jambes et notre souffle ! Au fur et à mesure que l’on monte, la vue qui domine la vallée devient de plus en plus belle. C’est motivant !

 

 

Le canyon de Zion depuis Angels Landing

 

 

On arrive au « Walter’s Wiggle », une partie célèbre du sentier en lacets très serrés. C’est très impressionnant mais finalement on les passe sans trop de difficultés.

 

 

Les Walter Wriggles pendant Angels Landing à Zion

 

 

Les choses se corsent à partir de Scout Lookout

 

 

Arrivées à « Scout lookout », point situé juste avant la partie vertigineuse en crête, il est temps de faire une petite pause. On s’était dit que si une de nous deux ne se sentait pas de continuer (surtout moi avec mon vertige), on ferait demi tour à ce point. Le vide est déjà impressionnant (tout comme la vue qu’il offre d’ailleurs). Mais il nous reste encore pas mal à grimper.

 

 

 

C’est plus motivées que jamais qu’on commence à monter sur le sentier en crête. Certains passages sont délicats. On s’aide des mains et de la chaîne présente pour parvenir à monter. Cette dernière à laquelle je me suis cramponnée tout le long. On s’efforce de ne pas regarder sur les côtés, mais la curiosité est forte et on zieute par moment. On se dit que le moindre faux pas ne pardonne pas ! Le sentier est étroit d’à peine quelques mètres avec des deux côtés la falaise à pic. La montée est assez physique. C’est un peu fatiguée que l’on gagne enfin le sommet. On l’a fait ! L’euphorie d’y être arrivée ne m’enlève pas mon vertige. J’ai l’impression que le sommet entier est en train de tanguer. C’est dommage car d’ici c’est une vue imprenable sur tout le Canyon de Zion qui nous accueille. On distingue la rivière qui serpente à travers la végétation entourée d’immenses montagnes rouges flamboyantes. Les navettes miniatures circulant sur la route et les gens qui sont devenus de minuscules points !

 

 

 

Je presse Magali pour redescendre. Elle aurait aimé profiter du point de vue en se baladant un peu sur le sommet pour, comme vous l’aurez deviné, prendre tout un tas de photos !

La descente, d’un point de vue vertige, est encore plus délicate. Mais nous arrivons sans encombre à Scout Lookout. Heureuses d’y être arrivées, on jette un coup d’œil à ce que l’on vient de faire, avant de continuer tranquillement la descente.

 

 

 

C’est affamées par tant d’efforts que l’on se jette sur notre pique-nique. Un fois rassasiées, on quitte Zion pour ce voyage ( ce n’est qu’un au revoir..)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>