Nous retrouvons la foule sur le parking de Mammoth et peinons à trouver une place. Une fois garées, on s’élance sur le sentier aménagé permettant d’admirer sous toutes les coutures les sources de Mammoth.

Les Mammoth Hot Springs tirent leur nom de sources d’eau très chaudes qui en refroidissant ont déposées des minéraux sur le sol. Au fil des millénaires, les dépôts calcaires se sont amoncelés et ont crée de jolies vasques et terrasses.

Dés le début de la balade, nous apercevons les couleurs éclatantes dues au minéraux. Le blanc étincelant est l’œuvre du carbonate de calcium, tandis que les rouges orangés sont l’œuvre des minéraux de fer.

 

Panorama sur Mammoth Hot Springs à Yellowstone

 

Les wapitis aiment faire trempette en hiver dans les vasques sculptées par l’eau chaude afin de se réchauffer. Cependant, aujourd’hui il n’y a pas un seul wapiti en vue car nous sommes seulement à la fin de l’été !

 

 

Ici, l’eau chaude semble avoir sculpté des escaliers dans la roche.

 

Secteur de Mammoth Hot Springs à Yellowstone

 

Au sommet de ces « marches », trônent des bassins d’eau chaude d’un bleu turquoise.

 

 

Ce blanc éclatant et ces sculptures calcaires semblent irréels au milieu d’une végétation si « banale » à côté.

 

 

Par endroit, on a même la sensation d’avoir été téléporté sur une autre planète avec un paysage presque lunaire.

 

 

Un peu plus bas, ce sont les tons bruns qui l’emportent sur la couleur blanche.

 

Secteur de Mammoth Hot Springs à Yellowstone

 

On admire le travail d’orfèvre de l’eau qui, inlassablement, a modelé au fil du temps ces jolis dessins sur la roche.

 

Secteur de Mammoth Hot Springs à Yellowstone

 

Nous arrivons près d’un parking où sorti de nulle part, se dresse Liberty Cap. Ce gros amas calcaire d’une drôle de forme témoigne d’une ancienne source d’eau chaude aujourd’hui tarie.

 

Liberty Cap dans le secteur de Mammoth Hot Springs à Yellowstone

 

Un peu plus loin, les formations calcaires sont imposantes et font penser aux concrétions ornant certaines grottes.

 

Secteur de Mammoth Hot Springs à Yellowstone

 

Nous regagnons le même sentier qu’à l’aller et remontons retrouver notre fidèle voiture. Cette dernière nous mènera sur l’Upper Terrace Drive. Cette route d’environ 1 mile où plusieurs arrêts ont été aménagés, permet une nouvelle fois de contempler les terrasses calcaires. Ayant déjà bien mitraillée la partie Lower de Mammoth, Magali prend très peu de photos. Nous profitons simplement de cette route cheminant entre sapins et formations minérales.

 

 

 

Les plaines sauvages de la Lamar Valley

Le soleil commençant à se coucher, on décide de renter à Cody en passant par la Lamar Valley. Cette vallée est connue pour être fréquentée par les animaux sauvages du Yellowstone, d’autant plus à la tombée de la nuit. Nous sommes à l’affût du moindre signe de Wildlife, et on ne compte plus le nombre de gros rochers pris pour un ours ! Les troupeaux de bisons se baladant en bord de route (voir en plein milieu de la route!) sont quand à eux inratables, même pour nous !

 

Des bisons dans la Lamar Valley à Yellowstone

 

Grâce à des personnes munies de jumelles, nous repérons aussi 2 gros oiseaux qui, après quelques recherches pourraient être des ospreys (balbuzard pécheur en français). Si des connaisseurs passent par là;) ! Ils sont bien à l’abri dans leur nid, perchés au sommet d’un sapin.

 

Des ospreys dans la Lamar Valley à Yellowstone

 

Nous apercevons furtivement un « moose » qui disparaît vite dans la forêt.

 

Des bisons dans la Lamar Valley à Yellowstone

 

La nuit tombe très rapidement et on décide donc de prendre la route vers Cody. On regarde notre GPS qui nous indique plus de deux heures de route. Ce n’est pas ce que l’on avait calculé ! D’autant plus que la route menant à Cody est une longue route de montagne assez sinueuse.

Nous sommes à présent en pleine nuit sur cette route déserte et des virages à n’en pas finir. On ne tient plus vraiment à apercevoir de la wildlife, surtout en plein milieu de la route ! Soudain une grosse forme sombre apparaît sur le bas côté. Il s’agit en fait d’une vache surgissant de nulle part!

Finalement, nous réussissons à rejoindre l’hôtel sans encombre mais jamais un trajet ne nous aura semblé aussi long.

Randotrip

Derrière Randotrip se cachent en réalité 2 personnes: Titia et Magali, 2 passionnées de randonnées et des USA. Titia s'occupe de la rédaction des articles. Magali gère la mise en ligne et les photos.

Cet article a 2 commentaires

    1. Merci à toi de les lire ,-).

Laisser un commentaire

Fermer le menu