En route vers l’Oregon

Aujourd’hui, le ciel est toujours aussi gris et le soleil commence grandement à nous manquer. Notre courte escapade dans l’Idaho est à présent terminée, et nous filons vers l’ouest afin de rejoindre le coloré John Day Fossils Beds NM dans l’Oregon. Au fur et à mesure que nous roulons, l’espèce de « fog » qui nous poursuit depuis hier se fait de plus en plus présent. En baissant la vitre, une légère odeur de fumée se fait même sentir.

De vastes prairies sans l’ombre d’une habitation défilent à l’horizon. Il est difficile de trouver une station de radio au milieu de nulle part mais on finit par tomber sur des infos locales. Vu mon niveau d’anglais je ne comprends pas de suite, mais je vois Magali prendre un air étrange. Et il y a de quoi ! Un ado qui « s’amusait » avec des allumettes a déclenché un effroyable incendie dans les Columbia River Gorge, dont nous avions prévu la visite demain ! On comprend vite que toutes les routes d’accès aux gorges sont fermées et que l’on doit changer de programme. J’attendais de voir ces chutes d’eau avec grande impatience, notamment les impressionnantes Multnomah Falls. Je suis donc très déçue. Cette info tombe alors que l’on passe tout près de la Malheur National Forest qui porte décidément bien son nom !

J’essaie tout de même de ne pas trop cogiter car d’autres merveilles nous attendent aujourd’hui à John Day NM. Ce parc, qui est en fait la réunion de 3 parties bien distinctes et éloignées les unes des autres, mérite en effet le détour ( le plan ici https://www.nps.gov/joda/planyourvisit/maps.htm). La visite des 3 secteurs n’est malheureusement pas possible en une journée. On a donc du abandonner le secteur Clarno Unit, demandant un détour bien trop important, pour se concentrer sur les deux parties restantes : Sheep rock Unit et Painted Hills.

John Day Fossils Beds National Monument : des paysages peints avec des couleurs incroyables

Les Falaises bleutées de Sheep Rock Unit

Des canyons érodés par les millénaires en passant par les fossiles mis à nus par l’érosion, le plus grand secteur de John Day regorge de merveilles. Il abrite aussi de magnifiques collines et falaises aux couleurs bleutées. Ce sont ces dernières que nous avons choisi d’approcher le temps d’un trail : le Blue Basin Overlook ( 3,25 miles / 5 km)

La balade chemine à travers champs et permet dans un premier temps de se rendre aux pieds de ces collines aux teintes bleutées.

 

 

Nous pouvons ainsi admirer dans les moindres détails les roches sculptées au fil du temps.

 

Le Blue Basin Overlook Trail dans Sheep Rock Unit à John Day Fossils Beds NM dans l'Oregon

 

Puis, le sentier s’élève progressivement et on prend de la hauteur sur ces collines.

 

 

Le trail se poursuit en bord de falaise et domine toute la vallée, ce qui permet de mieux apprécier le dégradé de couleurs. Malheureusement une fois de plus à cause de l’épais brouillard nous encerclant, on ne perçoit pas bien toutes les nuances de couleurs.

 

 

L’horizon est en plus masqué par la grisaille ambiante. On distingue à peine la silhouette de Sheep Rock, gros rocher ayant donné son nom au secteur.

 

Le Blue Basin Overlook Trail dans Sheep Rock Unit à John Day Fossils Beds NM dans l'Oregon

 

Il y a bien d’autres balades à faire dans Sheep Rock Unit, notamment pour observer les fossiles découverts ici. On manque cependant de temps. Il faut reprendre la route en direction des Painted Hills à une heure d’ici.

 

Painted Hills : des couleurs flamboyantes mais ternies par le brouillard

En arrivant, on a l’impression que la brume s’est accentuée. Le site nous semble assez terne en comparaison avec les photos qu’on avait pu voir.

Pourtant, le secteur de Painted Hills est sans doute le plus impressionnant avec ses collines bariolées d’improbables couleurs.

C’est avec Le Carrol Rim Trail ( 1,5 miles / 2,4 km) que l’on commence la découverte de cet endroit.

Le sentier nous amène à grimper au sommet d’une colline afin de bénéficier d’une vue imprenable sur les Painted Hills et la Sutton Mountain. Heureusement que la montée est assez courte car l’air devient de plus en plus irrespirable.

Sans surprise, le magnifique panorama promis est en grande partie occulté par le brouillard.

 

 

Le paysage reste tout de même assez extraordinaire et nous donne une nouvelle fois l’impression d’avoir été parachuté sur une autre planète.

 

 

On redescend rapidement et quelques mètres plus loin nous rejoignons le départ du Painted Hills Overlook Trail . Ce très court sentier (0,5 miles / 800 m), qui amène au plus près des Painted Hills, est l’un des plus spectaculaires du secteur selon la brochure du parc. On arrive à distinguer le rouge, le jaune, le blanc habillant les collines, mais les couleurs reste assez fades sans soleil.

 

 

A peine le temps d’installer le trépied et de nous prendre en photo, que l’on entend tonner au loin. Finalement la fumée n’est peut être pas la seule responsable de toute cette grisaille !

Par peur d’un orage, on se dépêche de regagner la voiture pour vite rejoindre le trail suivant : Painted Cove Trail (0,25 miles/ 400 mètres).

Cette balade nous amène au cœur de monticules colorés rouge vifs ou bien encore lavande.

 

 

L’orage semble se rapprocher de plus en plus et on file sur les pontons du sentier à toute vitesse.

On ne finira même pas ce très court chemin, sentant que l’orage va bientôt éclater.

Ici, les routes pouvant vite être submergées et devenir impraticables, on décide donc de couper court à la visite.

On est déçu que la découverte des Painted Hills se termine aussi vite . C’est également frustrant de ne pas avoir pu admirer leurs couleurs éclatantes sous les rayons du soleil.

A peine le temps de sortir du parc, que soudain un déluge s’abat. On l’a échappé belle !

Cette pluie n’est peut être pas une mauvaise chose et l’air sera peut être plus respirable ensuite. Notre hôtel du soir se trouve à Prineville, petite ville la plus proche du très isolé John Day.

Le lendemain, c’est une journée repos que nous passons avec au programme les outlets de Woodburn tout près de Portland. Les prix sont plus intéressants qu’aux outlets de Las Vegas. On fait affaire notamment chez Levi’s et Guess. Tout cela sans taxe !

On garde espoir que les Columbia River Gorges rouvriront quand nous repasserons tout près de Portland dans quelques jours….

 

Randotrip

Derrière Randotrip se cachent en réalité 2 personnes: Titia et Magali, 2 passionnées de randonnées et des USA. Titia s'occupe de la rédaction des articles. Magali gère la mise en ligne et les photos.

Laisser un commentaire

Fermer le menu