«

»

De Big Sur à Pinnacles National Park

Big Sur et la côte Pacifique : premières déceptions

 

 

Cette journée nous laissera le temps de faire connaissance avec notre nouvelle « Jeepy » car beaucoup de route nous attend. Le programme de ce road trip commence exactement de la même façon que celui de l’an dernier (au jour près!). Big Sur et le Pacifique nous avaient subjugués. C’est donc enthousiaste qu’on file retrouver les beautés de la côte californienne. A cet instant précis, on est loin de se douter des déconvenues qui vont suivre.

La première déception ne se fait pas attendre. La réserve naturelle de Point Lobos était la première sur la liste de notre road book. On est donc assez déçue en voyant la pancarte à l’entrée du parking indiquant « full ».

On reprend la route vers le sud en direction de la plage de Pfeiffer Beach. Les photos trouvées avant le départ nous avaient données envie de venir admirer cette plage au sable violet et à l’arche creusée dans un gros rocher. Malheureusement, juste avant la route sinueuse menant à Pfeiffer beach ( la Sycamore Canyon Road), un barrage nous bloque la route. Celle ci est fermée à partir de ce point. Cette fois la déception est encore plus grande ! Je me réconforte comme je peux en me disant que Pfeiffer beach sera au programme d’un futur lointain road trip…

On fait demi tour sans avoir encore en tête la suite du programme.

Le ciel était très gris l’année dernière. On espérait donc contempler cette fois la côte illuminée par les rayons du soleil. De ce côté là non plus, la chance n’est pas de notre côté car le paysage est totalement masqué par un épais brouillard.

On tente un arrêt juste avant le Bixby Bridge. L’an dernier des travaux nous avaient empêché de faire cet arrêt photo. Et bien… ça ne sera pas pour cette fois non plus. La brume ne le laissera pas se dévoiler d’un fil…

 

Le Garrapata State Park et sa plage

 

 

Plus loin, intriguées par de nombreuses voiture garées sur le bas côté, on décide d’en faire de même. Il s’agit de l’entrée du Garrapata State Park. On suit le sentier permettant de surplomber la jolie plage que l’on finit par rejoindre.

 

 

 

 

Le Pacifique est déchaîné comme à son habitude, on reste un moment à contempler sa puissance à travers les vagues.

 

 

 

 

 

Nos ventres commencent à crier famine et on improvise un pique nique relaxant au son des vagues s’échouant sur la plage. Tout à coup, un groupe de personnes se mettent à hausser la voix et à pointer du doigt le bord d’océan. Instinctivement, on se relève pour voir de plus près ce qu’il se passe. Et là, on aperçoit furtivement un, puis deux ailerons se déplaçant rapidement dans l’eau. Des dauphins nagent tranquillement à quelques mètres de nous!! On les aperçoit au grès des vagues, subrepticement mais la magie opère. Qui aurait cru qu’on aurait la chance d’observer des dauphins, surtout ici sur cette plage!!!

On reste un moment à tenter de repérer leurs déplacements dans l’eau, jusqu’à ce qu’ils finissent par disparaître au large. Je n’ai réussi qu’a les capturer en vidéo de façon très furtive, mais peu importe l’instant est magique. C’est avec le sourire qu’on regagne notre Jeepy.

 

 

 

 

Une autre belle surprise du jour : Pinnacles National Park

 

 

Le soleil étant toujours bien caché sous une épaisse couche de nuages, on décide de changer de zone. Avant de partir Magali avait repéré le parc des Pinnacles à peu près sur notre route.

On était loin d’avoir une idée précise de ce qui nous attendait au Pinnacles National Park. C’est le dernier né des parcs nationaux américains et il se situe pile sur la célèbre faille de San Andreas. Pour être honnête on était pas plus emballées que ça à l’idée d’y aller (sans doute encore déçues). C’était oublier que l’ouest américains nous réserve souvent de très belles surprises !

En arrivant, on est presque les seules touristes dans ce parc, ce qui contraste totalement avec l’engorgement de la Highway 1. Le visitor center est très petit, mais comme il s’agit de notre premier parc national du séjour c’est ici qu’on achète le fameux pass America the Beautiful !

Un coup d’œil sur la carte nous permet de choisir notre petit trail du jour : le Balconies Trail. Ce dernier permet à la fois d’admirer les pics rocheux (les fameux pinnacles) et de traverser de petites grottes.

 

       Le Balconies Cliffs et Le Balconies Cave trail

 

 

Notre rando démarre au Chaparral Trailhead, parking où quelques voitures sont garées. Notre jeep affiche une température extérieure dépassant les 30° en cette fin d’après midi mais on ne laisse pas décourager par la chaleur !

Ce trail est une boucle de 2,4 miles. Il suit dans un premier temps le Balconies trail, puis le Balconies Cliffs trail (0.8 miles ou 1,3 km) pour finir par le Balconies Cave Trail.

Le sentier partant du parking s’élève en plein soleil mais reste toute de même agréable.

 

 

 

 

 

Il permet de nous rapprocher des pics rocheux, les fameux Pinnacles.

 

 

Le Balconies Trail à Pinnacles National Park en Californie.

 

 

 

Des panneaux nous indique que le parc est le refuge de beaucoup de rapaces tels que faucons, condors, vautours qui aiment nicher dans les pinnacles.

Moi qui aime filmer des oiseaux « en plein vol », je me tiens prête à dégainer ma caméra à n’importe quel moment. Et j’ai raison, car on aperçoit deux grands oiseaux tournoyer autour des pinnacles… Après quelques recherches, il s’agirait peut être de « Turkey vulture », mais rien n’est moins sur. Si un spécialiste passe par là, on est preneuse;).

La seconde partie du trail est encore plus agréable car située en grande partie à l’ombre.

 

 

 

 

 

Les passages dans les grottes sont nombreux. On enchaîne passages dans le noir complet, et passage très exigus. Parfois les deux en même temps !

 

 

 

Le Balconies Trail à Pinnacles National Park en Californie.

 

 

 

Magali tente de combattre sa peur du noir. J’en profite pour me moquer gentiment d’elle, mais en fait je suis pas vraiment rassuré. Ces grottes pourrait être l’antre de bestioles pas très sympathiques.

On se demande comment ces énormes éboulis sont arrivés là, et il nous laisse tout juste assez d’espace pour passer.

 

 

Le Balconies Trail à Pinnacles National Park en Californie.

 

 

 

Lors d’un passage plus en forêt, une belle rencontre fortuite surgit juste devant nous. Je vous laisse voir de quel animal il s’agit sur notre vidéo;). Il semblait marcher au ralentit pour ne pas se faire entendre, puis s’est tranquillement mis à manger les feuilles d’un arbres.

 

 

 

C’est sans trop se presser qu’on finit ce joli trail.

 

 

 

 

On est contente d’avoir eu la chance de voir autant de « wildlife » aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>