«

»

Les moulins de Fontvieille: une promenade dans les pas de Daudet

Sur les traces « des lettres de mon moulins » et des romains.

 

Voici le récit de cette petite balade provençale à travers l’histoire de Fontvieille et de ses moulins à vents. Le lieu est connu pour avoir inspiré Alphonse Daudet dans son œuvre célèbre « les lettres de mon moulin ». Un des quatre moulins porte d’ailleurs son nom, bien qu’il n’en est jamais été le propriétaire.

La promenade, nous a également permis de faire un bond dans l’histoire bien plus important en trouvant sur notre chemin les vestiges d’un aqueduc romain.

 

Petit Topo de la balade :

 

 

Comme souvent c’est sur visorando (Moulins de Fontvieille) qu’on a trouvé cette courte rando.

On ne vous conseille cependant pas de suivre entièrement son tracé. Avant d’arriver aux vestiges d’une meunerie (point 7 visorando), on est tombé sur un chemin entravé par des buses en béton. On s’y est quand même engagé et on s’est fait insulté par les supposés propriétaires !

Si vous souhaitez tout de même suivre cette boucle, au point 7 continuez sur le chemin pour ensuite rejoindre le point 9. A ce point il est possible de suivre les ruines de l’aqueduc, jusqu’au site de la meunerie.

Durée : 3 h

Distance : environ 13 km

Une balade plus courte en passant par les quatre moulins est possible. En chemin vous pouvez visiter le château de Montauban où a séjourné Alphonse Daudet et qui abrite un musée dédié à l’écrivain. N’hésitez pas à vous renseigner à l’office de tourisme.

 

 

Récit en photo de la promenade

 

 

On part du parking de l’office de tourisme de Fontvielle par une belle journée printanière. De là, on se laisse guider par le balisage qui nous mènera vers le premier moulin de la journée. Il s’agit du moulin de Ramet. C’est le moins bien conservé des quatre, il n’a plus d’ailes, ni de toit d’ailleurs ! Il est précisé qu’il a cessé son activité vers 1900.

 

 

Le moulin de Ramet à Fontvieille

 

 

On continue notre marche à la recherche du second moulin. Celui-ci ne tardera pas à faire son apparition. C’est le moulin Tissot-Avon qui, apparemment, a été rénové de façon à rester fidèle à son aspect d’origine.

 

 

 

Vue de dessous les ailes paraissent immenses et impressionnantes !

 

 

Le moulin Tissot-Avon à Fontvieille

 

 

Quelques photos plus tard, on poursuit notre chemin vers une piste forestière. Le passage en forêt est agréable mais nous semble un peu long. On passe sous un aqueduc, impossible de dire de quelle époque il date.

 

Les vestiges de l'aqueduc à Fontvieille

 

 

Un peu plus loin, on débouche sur un canal qui nous incite à prendre notre pause pique-nique. Le canal laissera notre chien d’humeur rêveuse.

 

 

Les vestiges de l'aqueduc à Fontvieille

 

 

La suite de notre balade ne sera pas vraiment agréable. C’est le moins que l’on puisse dire. On s’engage sur le chemin indiqué sur le tracé qui doit nous mener aux vestiges de la meunerie de Barbegal. C’est alors, qu’on voit deux individus nous faire de grands signes. On revient vers eux et il nous explique que le chemin est privé contrairement à ce qu’indique les cartes IGN. Ils sont désagréables et font vite preuve d’agressivité. Cette déplaisante rencontre, nous oblige donc à poursuivre sur la route.

On arrive rapidement à une partie des ruines de l’aqueduc romain.

 

 

Les vestiges de l'aqueduc à Fontvieille

 

 

Je pense que remonter l’aqueduc permet de se rendre à la meunerie. On est cependant bien échaudées par notre mésaventure et on poursuit donc la balade à la recherche des deux derniers moulins.

Une petit pente nous permet d’accéder au troisième Moulin. Pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du plus célèbre : Le moulin de Daudet, dit aussi Moulin de Ribet.

 

 

 

Il a aussi été rénové et il est en parfait état de fonctionnement. Cela doit être impressionnant de les observer en mouvement !

On repart, en route pour le dernier moulin de la journée : le moulin Sourdon.

 

 

Le moulin Sourdon à Fontvieille

 

 

A l’intérieur, un escalier en colimaçon permet de grimper en haut du moulin où une table d’orientation a été installée. De là on a une vue imprenable sur le moulin de Daudet.

 

 

 

On regagne notre voiture, non loin d’ici après cette belle journée de découverte (en excluant notre mésaventure).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>